Ca fait longtemps que j'avais pas fait de "Jo Eth vous présente...". C'est à dire, non pas une critique d'oeuvres, mais plutôt une chronique, vous faisant part de mes découvertes. Car je n'ai pas la prétention d'être un vrai critique, mais plus de quelqu'un qui a envie de parler d'une oeuvre qui l'a marqué, que ça soit en bien ou en mal comme un spectateur qui parle à ses potes (du coup, les trucs qui ne me font aucun effet, n'ont pas leur place ici). Bonne lecture! :^D


 

The_Finest_Hours_poster

The Finest Hours (ou Les Heures de Gloire, si je dis pas de conneries, je suis une brêle en anglais, pour ceux qui ne le sauraient pas encore), un film d'après le bouquin du même nom. Réalisé par Craig Gillespie, donc je n'avais vu aucun de ses autres films avant ça.

Avec Chris "jeune Capitaine Kirk" Pine , Casey "frère de Ben" Affleck , Eric "Hulk d'Ang Lee" Bana et Holliday Grainger (Sérieux? La meuf s'appelle "Vacances"?!... Je peux aller en Vacances du coup?... Bon, ok j'arrête.).

The-Finest-Hours-Cast-at-Hollywood-Premiere-Cropped

En 1952 aux Etats Unis, une tempête provoque le naufrage de deux pétroliers. L'histoire se concentre sur des garde-côtes qui vont tenter une périlleuse opération de sauvetage de l'un des deux bateaux.

Un résumé pas spécialement emballant je trouve, mais lorsque j'ai vu le casting, ça m'a quand même intrigué. En fait, il y a plusieurs héros dans ce film.

finest_hours

D'abord le personnage Chris Pine, que je ne trouve pas très bon acteur en général, son Kirk a autant de charisme qu'une huître, mais il fait le taf sur ce film. Il joue un mec très gentil, limite trèès naïf, qui se fait marcher dessus par tout le monde mais qui se rebelle trèèèès gentillement et qui est trèèèèèèès suicidaire alors qu'il y a une fille qui l'attend à la maison (peut-être la peur du mariage? Haha, j'ai peur que ça soit la vraie raison...). Un héros comme on en voit peu dans le cinéma américain, qui nous habitue à ces héros qui en font des tonnes pour être le mâle alpha ou le clown. Sa relation avec sa copine est d'ailleurs très touchante, un peu gauche, c'est la fille qui doit tout faire. C'est rafraîchissant, surtout vu l'époque où se déroule le film.

finest-hours-650

Ensuite il y a le personnage de Casey Affleck, quelqu'un qui ne vit que pour son bateau, avec un sourire nerveux en toute circonstance et peu aimé de son équipage, car il a souvent raison. Deux personnages très opposés en somme, c'est ce qui fait qu'on s'attache bien à eux.

Comme décors, on a ce pétrolier en perdition. En comparaison, le Titanic pourtant surnommé l'Insubmersible, n'est qu'un vulgaire bateau en papier. Ne matez pas la bande annonce, ça enlève toute la surprise de ce qui arrive à ce pétrolier au début du film. Et il y a aussi cette tempête, je n'avais pas autant resenti la force de l'océan depuis le film "En pleine tempête", surtout lorsque Chris Pine prend son petit bateau de sauvetage, des scènes épiques à couper le souffle, littéralement.

finesthourgallery

Par contre les personnages secondaires sont sans grand intéret, on a les abrutis de base qui n'écoutent pas les héros (Eric Bana, mais qu'est ce que tu fais?! Tu étais l'élu! Et Ben Foster, je t'avais même pas reconnu, tu joues les robots obèses maintenant?), le meilleur ami de base, l'ennemi qui devient ami, blablabla. Il y a juste la copine du personnage de Chris Pine qui sort du lot, vu que ce n'est pas du tout une nunuche de base, elle est douce, gentille mais elle sait ce qu'elle veut et le fait comprendre, une femme comme je les aime! (à bon entendeur) Ils m'ont d'ailleurs fait rire lors d'une scène de demande en mariage, qui n'était peut-être pas censée être drôle maintenant que j'y réfléchis...

En résumé, si vous voulez des scènes d'héroisme en mer avec des personnages attachants, vous allez sans doute aimer ce film comme moi.

A plus pour une prochaine chronique! ;^D